Comment Macron compte supprimer la taxe d'habitation pour 80% des Français

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

A terme, la mesure phare d'Emmanuel Macron devrait permettre à 80% des Français d'être exonérés de cet impôt qui touche propriétaires comme locataires.

C'était l'une de ses mesures phares : la suppression de la taxe d'habitation. Maintenant qu'Emmanuel Macron a été élu président de la République, Europe 1 s'est penché sur ce qui devrait effectivement changer en ce qui concerne ce dossier.

Une priorité pour Macron. La fin de la taxe d'habitation reste bel et bien une priorité pour le président élu. Le sujet a encore été abordé ces jours-ci, selon son entourage. Ses équipes s'engagent à la supprimer d'ici trois ans au plus tard. 18 millions de ménages sont concernés par cette mesure. A la fin de la reforme, 20% des Français seulement continueront à payer cet impôt qui concerne aussi bien les locataires et les propriétaires.

Qui est concerné par l'exonération ? Les foyers qui ont un revenu imposable inférieur à 20.000 euros par an et par part fiscale n'auront plus à s'acquitter de cette taxe. En substance, cela veut dire que pour être exonéré de la taxe d'habitation, il faudra gagner moins de 1.600 euros par mois pour une personne seule sans enfants ou moins de 5.000 euros par mois pour un couple avec deux enfants.

Bien pour les contribuables, moins pour les communes. C'est à la fois une bonne nouvelle pour les contribuables mais une très mauvaise pour les communes car la taxe d'habitation est l'une des principales sources de financement des collectivités locales. Le coût de cette mesure est évalué à 10 milliards d'euros par an. Emmanuel Macron s'est toutefois engagé à ce que les communes ne soient pas pénalisées et a promis que l’État rembourserait à l'euro près le manque à gagner.