Comment expliquer la percée du FN ?

  • A
  • A
Comment expliquer la percée du FN ?
Marine Le Pen séduit un électorat de plus en plus large.
Partagez sur :

INTERVIEW – Le parti de Marine Le Pen séduit un électorat de plus en plus large. Explications.

Alors que le Front national a confirmé sa percée au premier tour des élections cantonales dimanche soir, Brice Teinturier, directeur général de l'institut de sondage Ipsos, décrypte pour Europe 1 les raisons de la montée de l’extrême-droite.

Comment analysez-vous la volonté des électeurs de voter pour le Front national ? Elle traduit le climat ambiant, qui est un climat de profonde défiance vis-à-vis du personnel politique, parfois même de colère. Ce qui a nourri aussi bien l’abstention élevée – un record pour des élections cantonales - que la poussée du Front national.

Comment expliquez-vous le manque de confiance dans la classe politique ? Il y a deux leviers principaux à ce profond mécontentement : le manque de résultats, l’idée qu’à gauche, il y aurait des conflits internes. A droite, on n’aurait pas fabriqué les résultats, notamment en matière d’emploi et puis on trafiquerait, en plus, les statistiques. Cette crise du résultat rend les pouvoirs illégitimes, quels qu’ils soient. Le deuxième levier de mécontentement est le manque d’exemplarité de la classe politique, le sentiment qu’elle vit autrement. Ce qui s’est aussi exprimé de manière souterraine.

Quelles sont les motivations des électeurs du FN ? Sur le Front national, on a des spécificités : la question de l’Islam, le levier de l’immigration et l’insécurité sont très forts. Et dans tous les autres électorats, il existe une problématique économique et sociale qui est extrêmement prégnante puisque les impôts et les taxes, ainsi que la hausse des prix sont les deux premières motivations, avant le chômage, qui arrive en troisième position.