Colonisation : Macron attaque ceux qui veulent "instrumentaliser" ses propos

  • A
  • A
Colonisation : Macron attaque ceux qui veulent "instrumentaliser" ses propos
Emmanuel Macron a provoqué de vives réactions à droite et au FN en qualifiant la colonisation de "crime contre l'humanité". @ AFP
Partagez sur :

Le candidat à la présidentielle a répondu aux critiques après ses propos sur la colonisation française, qu'il a qualifié de "crime contre l'humanité". 

Emmanuel Macron a répondu jeudi à la polémique sur ses propos qualifiant la colonisation française de "crime contre l'humanité", dans une vidéo où il accuse ses adversaires d'"instrumentaliser ses propos à des fins électoralistes". Concernant le passé colonial français, "il est temps de laisser le passé... passer. Sans repentance, et j'ai toujours été clair sur ce point, et sans refouler aussi", affirme le candidat à l'élection présidentielle dans cette vidéo mise en ligne sur les réseaux sociaux.

"Je ne céderai rien." "Et je ne céderai rien à tous les responsables politiques qui aujourd'hui cherchent à instrumentaliser notre histoire, à instrumentaliser mes propos à des fins clientélistes ou électoralistes", ajoute-t-il. Sans revenir sur ses propos, mais sans les renouveler, le candidat affirme avoir tenu "un discours de vérité et de complexité" pour "clôturer le deuil" de la guerre d'Algérie.

Des messages aux anciens combattants. Le candidat d'En Marche!, bien placé selon les sondages pour remporter la présidentielle, adresse toutefois plusieurs messages, aux anciens combattants de la guerre d'Algérie et aux pieds-noirs ayant dû quitter le pays en 1962. "Mes propos n'étaient pas destinés contre vous, en rien. C'était simplement reconnaître une responsabilité de l'Etat français et nous ne devons pas nous dérober", dit-il.