Chômage : "il faut changer de logiciel", pour Alain Juppé

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le candidat Les Républicains à la primaire de la droite et du centre a sévèrement critiqué les mesures prônées par François Hollande pour réduire le chômage.

INTERVIEW

"Il est surprenant que François Hollande décrète l'état d’urgence contre le chômage maintenant", quatre ans après le début de son quinquennat, a déclaré Alain Juppé mardi sur Europe 1. Selon le candidat à la primaire de la droite et du centre pour 2017, les déclarations du chef de l'Etat en la matière lors de ses vœux jeudi sont "des effets d'annonce". "Il faut complètement changer de logiciel. Le vrai problème, c'est de créer des emplois. L'Etat doit remettre les entreprises en état de marche", a expliqué le maire de Bordeaux. François Hollande a plusieurs fois annoncé que le chômage était sa priorité pour la dernière année de son quinquennat. Il veut également lancer un grand plan de formation de 500.000 chômeurs supplémentaires.

Réformer le code du travail. Pour favoriser les embauches, Alain Juppé veut prévoir dans les contrats de travail leurs conditions de rupture. Il veut fixer "fixer dans la loi" dans quels cas les entreprises connaissant des difficultés financières peuvent licencier leurs salariés. Il s'est cependant défendu de vouloir mettre fin aux CDI. Les conditions actuelles de licenciement "sont un verrou [à l'embauche], tous les chefs d'entreprise le disent", s'est-il justifié. 

Le maire de Bordeaux est également favorable à une réforme du code du travail. Son credo : le simplifier et le rendre plus souple, pour favoriser les négociations contractuelles. Il préfère s'orienter vers des négociations dans les entreprises, entre salariés et employeurs, plutôt que vers des règles gravées dans le marbre et dans la loi. Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé le 4 novembre une refonte du code du travail, qui doit s'achever en 2018.