Chiffres de participation à la primaire de la gauche : simple "bug" ou tripatouillage ?

  • A
  • A
Chiffres de participation à la primaire de la gauche : simple "bug" ou tripatouillage ?
@ BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

Interrogé par "Libération", le président du comité d'organisation de la primaire a confessé lundi que les pourcentages de voix obtenus par chacun des candidats n'étaient pas les bons.

Il y a bien un problème avec les résultats et le taux de participation de la primaire de la gauche. C'est Christophe Borgel, président du comité d'organisation de la primaire, qui l'a confirmé lundi à Libération. Lui parle d'un "bug, rien de plus".

Des soupçons dès dimanche soir. Les soupçons de micmac ont émergé dès dimanche soir. Alors que le site officiel de la primaire affichait le nombre de bureaux de vote dépouillés, ce chiffre a soudainement disparu au cours de la soirée. Il a été remplacé par le nombre total de votants et le pourcentage de bureaux dépouillés. Avant que ces deux chiffres ne disparaissent à leur tour, pour ne laisser que le nombre de voix recueillies par chaque candidat.


Lundi matin, ce problème était réglé : le site affichait de nouveau le décompte du nombre total de votants. Mais cela n'a pas éteint les soupçons de manipulation, bien au contraire. Et de fait, alors que les résultats prenaient en compte le suffrage de 350.000 personnes supplémentaires depuis la veille au soir, les pourcentages de chacun des candidats n'avaient pas bougé d'un pouce, comme le montrent les captures d'écran ci-dessous, réalisée par Libération. Statistiquement très improbable. Pour ne pas dire impossible.

986316-primaires

986359-10h00

Bidouillage. Christophe Borgel admet d'ailleurs auprès du quotidien que le comité d'organisation de la primaire "a appliqué au nouveau total de votants les pourcentages de la veille". Un bidouillage pur et simple. "Il y avait beaucoup de pression autour du niveau de participation, j'ai demandé à ce que les résultats soient actualisés au plus vite", justifie-t-il.

Mais cela ne s'arrête pas là. Lundi midi, les pourcentages obtenus par chaque candidat ont bel et bien été modifiés…de manière étrange. Sylvia Pinel passe de 1,97% à 1,98%. Et gagne 161 électeurs. Le problème, c'est que cette fois, à une voix près, le nombre de votants obtenu en additionnant celui de chaque candidat ne correspond pas au total affiché sur le site. L'erreur est corrigée une heure plus tard, lorsqu'une voix est ajoutée au décompte total. "Un bug aussi", plaide Christophe Borgel. "Il y a eu bug sur bug." En attendant, les pourcentages toujours affichés sur le site sont donc faux.