Chez les Verts, la rupture sur le point d'être consommée

  • A
  • A
Partagez sur :

SECRETS POLITIQUES - Une partie d'Europe Ecologie-Les Verts aurait décidé de créer une nouvelle formation politique. 

Les Verts ne font plus trop parler d’eux. Finis les psychodrames sonores et les portes qui claquent. Mais en interne, la scission est bien réelle. A tel point qu'une partie d’EELV est en train de finaliser la création d’une nouvelle formation politique.

"Les écologistes", leur nouveau nom ? Mercredi soir, ils se réuniront pour essayer de trouver le nom de ce nouveau parti. "Les écologistes" serait une des pistes envisagées. Pour l’instant ce n’est qu’une association mais plus personne ne veut faire machine arrière.

Partir ou se faire virer, leur choix est fait. Ceux qui ont décidé de créer ce nouveau parti sont les modérés d’EELV, ceux qui soutiennent François Hollande. Ils ont réussi à attirer autour d’eux des anciens du MoDem, des radicaux, des communistes. Ils veulent tous la même chose : placer "l'écologie positive" au centre de l’échiquier politique. Les Verts "hollandais" savent qu’ils sont actuellement minoritaires au sein d'Europe Ecologie Les Verts. Ces scissionnistes doivent donc répondre à une question simple : partir ou se faire virer. Visiblement, leur choix est fait.

Manœuvre d'appareil ou réelle rupture ? Le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé réunira tous ces "frondeurs d'EELV" mardi prochain dans le restaurant… du frère de  Claude Bartolone. Une sorte de clin d'œil car il souhaite soutenir le candidat socialiste aux régionales en Île-de-France. Jean-Vincent Placé et ses proches soutiendraient donc Claude Bartolone plutôt que la candidate EELV qui n’est autre que la patronne du parti, Emmanuelle Cosse. A ce moment-là, on pourrait vraiment parler de rupture.