Cherki : "ne pas se faire imposer la loi par une minorité religieuse"

  • A
  • A
Cherki : "ne pas se faire imposer la loi par une minorité religieuse"
@ MAXPPP
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le député de Paris souhaite que les élus PS s’emparent de la question du statut des beaux-parents.

L’INFO. Pascal Cherki, député de Paris, n’a pas apprécié la reculade du gouvernement sur le projet de loi sur la famille. Interrogé mardi soir sur Europe 1, l’élu, parmi les plus virulents, estime que "nous sommes les représentants du peuple pour cinq ans, donc nous sommes là pour faire la loi, pas pour nous la faire imposer par une minorité religieuse".

"Les curés dans les églises, les rabbins dans les synagogues et les imams dans les mosquées !" Partant de ce principe, et comme Thierry Mandon, porte-parole des élus PS, l’a assuré un peu plus tôt dans la journée de mardi, "le groupe socialiste déposera des propositions de loi car il y a des choses dont on doit parler dans ce pays : c’est le statut des beaux-parents. 10% des enfants vivent dans des familles recomposées et un couple sur deux divorce en Ile-de-France. Il faut que l’on s’occupe de la France telle qu’elle est au 21e siècle, pas telle que certains la fantasment au temps du Moyen-âge ou d’avant la Révolution française…" Et le député de conclure : "je le dis encore une fois : les curés dans les églises, les rabbins dans les synagogues et les imams dans les mosquées !"


sur le même sujet, sujet,

• CONTRE-ATTAQUE - Loi sur la famille : les députés PS se rebellent

• L'INFO - Il n'y aura pas de loi famille en 2014

• INTERVIEW E1 - Taubira : "le texte sur la famille va revenir"

• ANALYSE - Pourquoi Hollande a enterré la loi famille