Charlie Hebdo : la France "touchée dans son cœur", dit Valls

  • A
  • A
Charlie Hebdo : la France "touchée dans son cœur", dit Valls
@ AFP
Partagez sur :

"Chaque Français aujourd'hui est touché, horrifié", a déclaré le Premier ministre après l'attentat meurtrier qui a visé le journal satirique.

"La France a été touchée dans son cœur. Chaque Français aujourd'hui est touché, horrifié", a déclaré Manuel Valls mercredi, après l'attentat meurtrier qui a visé le journal satirique Charlie Hebdoà Paris. Le Premier ministre a rendu visite au commissariat du XIe arrondissement de Paris, où travaillait l'un des policiers tués. "On a voulu s'attaquer au cœur de la France, on a assassiné des journalistes. Et des policiers", a-t-il ajouté.

>> DOSSIER SPÉCIAL - Les dernières infos sur l'attentat de Charlie Hebdo

"Nous venons de rencontrer les policiers du XIe arrondissement, de ce commissariat, les deux coéquipiers du policier qui a été abattu dans les circonstances que vous connaissez, horribles, terribles", a poursuivi Manuel Valls. "Ils sont éprouvés, bien sûr, nous le sommes. Des hommes, des femmes, les yeux rougis, les larmes, mais solides en même temps. Ils savent qu'ils sont le bouclier des Français".

"Grande détermination". "Nous ferons tout, et c'est ça l'essentiel de la tâche des forces de l'ordre sous l'autorité de la justice, pour appréhender ces individus. C'est la seule tâche, c'est le seul objectif dans les heures qui viennent", a également assuré le Premier ministre. "Et nos compatriotes doivent connaître notre plus grande détermination à protéger nos concitoyens et donc à tout faire pour que ces individus soient appréhendés".

>> LIRE AUSSI - Charlie Hebdo : la classe politique dit son effroi