Cécile Duflot dénonce "la culture du secret du nucléaire"

  • A
  • A
Partagez sur :

La candidate à la primaire écologiste s'est élevée, mercredi au micro d'Europe 1, contre le "lobby du nucléaire" qui, selon elle, "éteint tout débat" sur la pertinence de cette énergie.

INTERVIEW

Pour les écologistes qui s'opposent au modèle énergétique français, basé en grande majorité sur l'énergie nucléaire, les dernières recommandations de l'Autorité de sûreté nucléaire sont du pain béni. L'ASN a en effet demandé à EDF d'arrêter cinq réacteurs pour procéder à des vérifications, estimant que des cuves de centrales pouvaient présenter un danger. "Cela veut dire qu'il y a bien une suspicion réelle", a réagit Cécile Duflot, mercredi, sur Europe 1.

Lobby. Selon la candidate à la primaire écologiste, il y a "une culture du secret du nucléaire" en France, qui met le pays "dans une situation de grande fragilité". "Le nucléaire en France a toujours été couvert par une chape de plomb. On n'avait pas le droit de dire quel était le réel danger", a regretté Cécile Duflot, qui pointe la difficulté de faire émerger un débat sur la pertinence des choix énergétiques nationaux. "Le lobby du nucléaire éteint tout débat, refuse qu'on fasse exister une alternative. On tue les arguments avant même de débattre."

Pression sur l'ASN. Dans ce contexte, la députée de Paris a salué les recommandations de l'ASN, estimant que l'Autorité avait "montré son courage". Elle a également souligné qu'une "pression très forte pouvait être exercée sur les inspecteurs" de l'ASN.