Cazeneuve à Hamon : "Il faut rassembler toute sa famille politique"

  • A
  • A
Cazeneuve à Hamon : "Il faut rassembler toute sa famille politique"
Le candidat socialiste à la présidentielle, Benoit Hamon, et le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, lors d'un point presse commun, le 9 mars.@ GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :

Le Premier ministre a répété au candidat socialiste la nécessité de "rassembler" tous ceux "déterminés à lutter contre le Front national".

Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a rencontré Benoît Hamon à son QG parisien jeudi, et lui a redit la nécessité pour lui de "rassembler toute sa famille politique", a-t-il affirmé à la presse à l'issue de la rencontre.

"Sincérité" et "amitié". "Nous sommes à un moment où il faut rassembler, et rassembler tous ceux qui sont déterminés à lutter contre le Front national, et en ce qui concerne le candidat investi par la primaire, il faut rassembler toute sa famille politique", a déclaré le locataire de Matignon, s'exprimant aux côtés de Benoît Hamon. "J'avais dit cela à Benoît Hamon lorsque je l'ai vu pour le féliciter au lendemain de sa victoire, et je le redis aujourd'hui avec la même sincérité, la même amitié que celle qui préside à nos relations", a poursuivi Bernard Cazeneuve.

Le projet européen de Hamon dévoilé vendredi. "Il faut aussi être capable dans ce contexte d'essayer de faire en sorte que tous ceux qui s'en prennent au projet européen voient une réponse forte, européenne", a encore dit le Premier ministre, à la veille de la présentation à la presse par Benoît Hamon de son projet européen.

"L'Europe doit protéger. C'est la raison pour laquelle j'ai reçu tous les ministres socio-démocrates sur la protection sociale et la mise en place du socle européen des droits sociaux. Elle doit protéger, et c'est la raison pour laquelle j'ai pris ces initiatives sur la lutte antiterroriste. Elle doit protéger, c'est la raison pour laquelle le président de la République se bat autour du plan Juncker pour qu'on puisse défendre nos filières industrielles d'excellence", a encore développé Bernard Cazeneuve. Comme un appel à Benoît Hamon d'assumer plus franchement le bilan de François Hollande.