Carburant : le gouvernement confirme le recours aux stocks stratégiques

  • A
  • A
Carburant : le gouvernement confirme le recours aux stocks stratégiques
Le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, a confirmé mercredi que le gouvernement avait puisé dans ses réserves stratégiques de produits pétroliers. @ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, a par ailleurs précisé que l'équivalent de trois jours de stocks sur 115 disponibles avaient été utilisés jusqu'à présent. 

Trois jours de stocks sur 115 disponibles utilisés. Le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, a confirmé mercredi que le gouvernement avait puisé dans ses réserves stratégiques de produits pétroliers et a précisé que l'équivalent de trois jours de stocks sur 115 disponibles avaient été utilisés jusqu'à présent.

Ces ponctions "permettaient de répondre plus rapidement aux objectifs de livraison de telle ou telle région parce que ces stocks sont disséminés sur l'ensemble du territoire et quand nous avons été confrontés à des dépôts qui ont été bloqués (...) nous avons utilisé ces stocks d'une manière qui reste relativement marginale", a-t-il déclaré à la sortie du conseil des ministres.

Le président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip), Francis Duseux, avait indiqué plus tôt dans la matinée que la France, face aux problèmes d'approvisionnement en carburant, avait commencé "depuis deux jours" à utiliser ses réserves.

"Tout sera mis en oeuvre pour assurer l'approvisionnement". François Hollande a par ailleurs assuré lors du Conseil des ministres, que "tout serait mis en oeuvre pour assurer l'approvisionnement (de carburant) aux Français et à l'économie", d'une manière "déterminée et sereine", selon des propos rapportés par le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll. "Onze dépôts ont été libérés", a-t-il indiqué. Les forces de l'ordre ont mené plusieurs opérations pour disperser des manifestants bloquant des dépôts de carburant, notamment à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) mardi et à Douchy-les-Mines (Nord) mercredi.

>> Raffineries bloquées, stations en pénurie…Europe 1 fait le point sur la situation.