Candidate et prof, la double vie de Nathalie Arthaud

  • A
  • A
Candidate et prof, la double vie de Nathalie Arthaud
Nathalie Arthaud attend les vacances scolaires pour multiplier les déplacements de campagne.@ GABRIEL BOUYS / AFP
Partagez sur :

De tous les candidats à l'élection présidentielle, Nathalie Arthaud est la seule à poursuivre son travail en parallèle de la campagne. Europe 1 l'a suivie au lycée Le Corbusier, à Aubervilliers.

REPORTAGE

La vie de Nathalie Arthaud est devenue un marathon quotidien. Depuis qu'elle s'est lancée dans la campagne présidentielle, la candidate de Lutte ouvrière enchaîne les déplacements, les meetings et les interviews… tout en continuant à dispenser des cours d'économie et de gestion, deux matinées par semaine, auprès de ses élèves du lycée Le Corbusier, à Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis.

Entendu sur Europe 1
Je peux vous dire que ces jeunes savent de quoi je parle : le chômage, la précarité, les bas salaires et la misère… C'est leur vie

Un engagement méconnu… "Je ne gagne pas d'argent en faisant de la politique", rappelle-t-elle au micro d'Europe 1. "Moi, je travaille à Aubervilliers. Je peux vous dire que ces jeunes savent de quoi je parle : le chômage, la précarité, les bas salaires et la misère… C'est leur vie."

Si ses élèves sont en prise avec les thématiques de campagne de Nathalie Arthaud, ils le sont moins avec son engagement politique. Certains l'ont découvert lorsqu'elle a obtenu les 500 parrainages qui lui permettent de défendre LO à la présidentielle. "Parfois, on la voit distribuer des tracts", explique un élève. "Je crois que son parti, c'est Lutte ouvrière", appuie un autre.

… mais salué. "Moi, j'aimerais bien qu'elle gagne", avance un élève. "Une prof du 93, d'Aubervilliers, qui gagne… En plus ma prof… Franchement, je serais content pour elle." Et le jeune citoyen de s'engager à mettre un bulletin "Nathalie Arthaud" dans l'urne le dimanche 23 avril.

S'ils saluent le "courage" de leur professeure, tous l'affirment : Nathalie Arthaud s'interdit de parler de politique pendant les cours. La candidate attend d'ailleurs avec impatience les vacances scolaires, dans une semaine. Elle pourra alors multiplier les déplacements de campagne.