"C’est pas son truc la politique"

  • A
  • A
"C’est pas son truc la politique"
@ MAXPPP, Europe1, Reuters
Partagez sur :

D’Aubry à Fillon, en passant pas Bertignac : florilège des petites phrases de la semaine.

Un sacerdoce. "Elle a une tâche qu’elle a épousé en épousant son Nicolas. Mais ce n’est pas son truc la politique". Du musicien Louis Bertignac évoquant sur Europe 1, l’après 2012 de Carla Bruni-Sarkozy.

Une hyperbole. "Les ministres sont libres de parole". De François Fillon, mercredi sur Europe 1.

Une abnégation. "Il ne vaut mieux pas que je les lise". De François Fillon, devant le live-tweet de son interview à Europe 1.

Un personal shopper. "Monsieur Hortefeux, manifestement, devrait acheter le Code pénal pour les nuls". De Marine Le Pen, vice-présidente du FN, à sujet de la proposition de Brice Hortefeux d'aggraver les sanctions contre les agresseurs de personnes âgées.

Un Plateau télé. "On attendait Sacrée soirée et on a eu Le maillon faible". De Martine Aubry à propos de la prestation télévisée de Nicolas Sarkozy sur TF1.

Un dérapage. "Elle rassemble des harkis, hein, si vous me permettez l'expression. Des gens qui vont un peu dans cette affaire parce qu'ils n'ont pas d'autres moyens d'être élus", a estimé Dominique Bussereau sur Europe 1 avant de présenter ses excuses pour avoir comparé à des harkis les centristes qui ont rallié la cause de Ségolène Royal.

Un Rastignac. "Il faut monter marche après marche", De Franck Louvrier, conseiller pour la communication et la presse du président Nicolas Sarkozy sur sa candidature aux élections régionales en Pays-de-la Loire.

Une vérité. "Les contenus ne sont pas seulement rois, ils sont empereurs de tout ce qui est électronique." De Rupert Murdoch, patron de News Corporation.