C'est officiel, Joly écrase Hulot

  • A
  • A
C'est officiel, Joly écrase Hulot
@ Maxppp
Partagez sur :

Eva Joly devance Nicolas Hulot à la primaire EELV, avec 58,16% des voix contre 41,34%.

"Pour nous tous, c'est Eva", affirme Cécile Duflot, mardi soir à à la Bellevilloise, une salle du XXe arrondissement de Paris. L'ex-magistrate anti-corruption est enfin officiellement déclarée candidate EELV à la présidentielle de 2012, suite à son franc succès à la primaire d'Europe Ecologie - Les Verts. Eva Joly totalise en effet 58,16% des voix, selon les résultats officiels, que s'est procuré Europe 1 mardi, contre 41,34% des suffrages à son adversaire Nicolas Hulot, pourtant parti favori au départ de la campagne. 69,49% des électeurs d'EELV ont participé au scrutin, soit 22.896 votants.

"Combat contre la criminalité financière"

Dans son premier discours de candidate à la présidentielle, Eva Joly a à la fois montré sa facette de candidate de l'écologie et celle d'ex-magistrate anti-corruption. Elle a insisté sur la nécessaire "sortie du nucléaire", et s'est dite candidate de "la France de l'écologie". Mais elle a aussi, et surtout, insisté sur son "combat contre la criminalité financière", qui a "occupé 25 ans de [sa] vie". Eva Joly a dit représenter "la France qui refuse de vivre sous le régime des privilèges". "Avec nous, il n'y aura pas d'affaire Karachi, ni d'affaire Tapie".

La nouvellement désignée candidate d'EELV pour 2012 a également martelé son engagement européen : "je suis Européenne et fière de l'être", "une Européenne convaincue", a-t-elle affirmé. Rappelant qu'elle est née Norvégienne, elle a fait de son accent, considéré par certains comme un handicap médiatique, une force : "je représente la France des accents et du sang mêlé".

Ménager l'orgueil de Nicolas Hulot

Une désignation officielle qui est loin d'être une surprise. Nicolas Hulot avait déjà reconnu sa défaite, mardi à la mi-journée. Et il n'avait d'ailleurs manqué qu'une soixantaine de voix à Eva Joly pour remporter la victoire dès le premier tour en juin dernier, puisqu'elle avait obtenu 49,75% des suffrages contre 40,22% à son principal adversaire, deux autres candidats se partageant le reste des voix.

Mais Eva Joly et la secrétaire nationale d'EELV Cécile Duflot n'ont eu de cesse que de ménager l'orgueil de Nicolas Hulot. Eva Joly n'a pas manqué de rendre "hommage" à son ex-rival. Cécile Duflot a même commencé son intervention en "remerciant" l'ex-animateur de TF1, entré dans le jeu politique "après 20 ans d'engagement dans l'écologie". "Quelles que soient les embuches, Nicolas, tu fais désormais et pour toujours partie de notre famille", a-t-elle insisté.