Bygmalion : Lavrilleux risque d'être exclu de l'UMP mardi

  • A
  • A
Bygmalion : Lavrilleux risque d'être exclu de l'UMP mardi
Jérôme Lavrilleux pourrait être exclu de l'UMP mardi.
Partagez sur :

POLITIQUE - Le bureau politique du parti devrait statuer sur l’avenir de l’ancien bras droit de Jean-François Copé.

Jérôme Lavrilleux, ex-directeur de cabinet de Jean-François Copé à l'UMP, qui a démissionné de cette fonction le 15 juin, pourrait être exclu du mouvement lors du bureau politique (BP) de mardi, apprend-on samedi auprès de l'UMP. Selon la même source, l'ordre du jour n'a pas encore été fixé pour le BP du 24 juin. Néanmoins, l'exclusion de Jérôme Lavrilleux devrait y figurer.

Bientôt fixé. "M. Lavrilleux est membre de l'UMP. Le bureau politique aura à statuer (sur sa situation) lors d'une de ses prochaines réunions", avait affirmé Luc Chatel, secrétaire général du mouvement, mercredi à la presse.

Elu député européen (circonscription du Nord-Ouest) le 25 mai, Jérôme Lavrilleux appartient à ce titre au Parti populaire européen (PPE - rassemblant les partis de droite européens siégeant à Strasbourg), appartenance qui serait remise en cause par une exclusion.

Démissionnaire de l’UMP. Dans une lettre datée du 13 juin, adressée à Luc Chatel, et dont il a envoyé une copie à l'AFP, Jérôme Lavrilleux a informé le futur secrétaire général de l'UMP de sa décision de démissionner de ses fonctions de directeur de cabinet à compter du 15 juin. Il demande que soit mis "fin au contrat de travail" qui le lie au mouvement.

Jean-François Copé, ex-président de l'UMP, a démissionné le 15 juin de ses fonctions, en raison de l'affaire Bygmalion et a été remplacé le jour même par une triumvirat, formé des trois anciens Premiers ministres Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et François Fillon. Jérôme Lavrilleux a reconnu devant plusieurs médias avoir couvert le montage financier illicite au coeur de cette affaire.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

SUR LE LAB - Le SMS de Lavrilleux qui explique les excès de dépenses

ACTU - Affaire Bygmalion : Jérôme Lavrilleux sort libre de sa garde à vue

SA DEFENSE - Bygmalion : Guillaume Lambert, l'homme qui n'a rien vu à l'UMP

INTERVIEW E1 - Affaire Bygmalion : "11 millions, c'est une fourchette", dit Me Maisonneuve