Burqa : Aubry pour une loi, si…

  • A
  • A
Burqa : Aubry pour une loi, si…
@ MAXPPP
Partagez sur :

La première secrétaire du PS a souhaité que le texte reprenne l’avis du Conseil d’Etat.

Le Parti socialiste semble prêt à un compromis sur la burqa. Mardi, devant le conseil national de son parti, Martine Aubry a posé la condition indispensable au ralliement socialiste à l’idée d’une loi visant à interdire le voile intégral. Pour la première secrétaire du PS, le texte en préparation devra respecter l’avis du Conseil d’Etat

L’instance avait prévenu le 26 mars dernier qu’une loi basée sur la dignité de la personne humaine serait contraire au droit français. Elle préconisait de retenir le critère du trouble à l’ordre public.

Selon la maire de Lille, le port du niqab ou de la burqa est "un réel problème" dans notre société et il convient de s'y opposer, comme n'ont cessé de l'affirmer les socialistes. S'il faut une loi pour le dissuader, a poursuivi Martine Aubry, "nous sommes d'accord à condition qu'elle soit efficace, non stigmatisante et constitutionnelle".

"Que le gouvernement se donne le temps"

"Le Conseil d'Etat, consulté, a donné un avis qui remplit ces conditions. Que le gouvernement se donne le temps de la concertation au lieu de diviser et d'opposer, et qu'il suive cet avis. Alors nous serons d'accord. Sinon, qu'il sache que nous proposerons notre propre loi", a ajouté la patronne du PS. "Nous n'accepterons pas une loi non conforme à l'esprit et à la lettre de notre Constitution", a-t-elle encore dit.

Le Premier ministre François Fillon a annoncé mardi aux députés UMP que le projet de loi du gouvernement sur l'interdiction du port du voile intégral serait examiné à l'Assemblée nationale en juillet, après sa présentation en Conseil des ministres le 19 mai.