Budget de l’armée : coupes ou pas coupes ?

  • A
  • A
Budget de l’armée : coupes ou pas coupes ?
@ Reuters
Partagez sur :

DÉCRYPTAGE - Des coupes budgétaires pourraient avoir lieu dans le budget de l’armée. Que le président avait pourtant promis de "sanctuariser".

L’INFO.Ils en sont certains. Jean-François Copé et Xavier Bertrand affirment que le gouvernement prévoit deux milliards d’euros de coupes budgétaires dans le budget de l’armée. Une information pas vraiment démentie par Manuel Valls… Et selon Caroline Roux, éditorialiste politique d’Europe 1, un bras de fer se déroule bien actuellement entre le ministère de la Défense et le sommet de l’Etat.

"Nous l’avons appris à la radio". Lundi soir, Jean-Yves Le Drian attendait toujours des explications de l’exécutif. Aucune réunion n’est pourtant prévue sur le dossier. "Nous l’avons appris à la radio, comme vous", tacle un conseiller ministériel. Autant dire que les militaires sont déjà en train de préparer leur argumentaire pour défendre au mieux leur bifteck. Ils rappelleront que la Défense a déjà participé à l’effort budgétaire avec 34.000 postes supprimés d’ici à 2019. Puis ils ajouteront que quand on enlève deux euros à l’armée, c’est un euro en moins pour l’industrie française, la recherche et l’innovation.

A Bercy, on sait tout cela, mais le message envoyé est limpide : "l’effort doit être partagé par tous les ministères". Politiquement, et alors que l’exécutif a engagé un vaste plan d’économies de 50 milliards d’euros, il est plus facile de solliciter les militaires, respectueux par tradition de l'autorité et contraint au silence par leur statut.

Quid des promesses de Hollande ?Reste une question. François Hollande avait-il promis, comme Jean-François Copé l’a assuré lundi matin sur Europe 1, de sanctuariser le budget de l’armée ? Le 28 mars 2013, sur le plateau de France 2, alors que la France est engagée militairement au Mali, le chef de l’État avait en effet voulu rassurer ses alliés en affirmant que "nous dépenserons en 2014 exactement le même montant qu’en 2013". Rebelote quelques mois plus tard, le 14 juillet 2013, depuis l’Élysée :



Hollande : "J’ai décidé de maintenir à l...par Europe1fr

Le patron de l’UMP est donc dans le vrai, et les militaires ne manqueront pas d’en toucher un mot à leur ministre qui, pour le moment, assure ne pas être dans la confidence. "C’est le secrétaire général de la défense nationale qui a fait les simulations, alors forcément le ministre était au courant", juge pourtant Xavier Bertrand, qui n’entend pas lâcher ce dossier. Il a d’ailleurs prévu d’envoyer cette semaine une lettre ouverte au président.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

VIDEO E1 - Copé : "Il y a un vrai plan caché contre la Défense"

INTERVIEW E1 - Des "coupes sévères" dans le budget de la Défense, selon Bertrand