Bruno Le Maire désavoue Morano et sa "France, pays de race blanche"

  • A
  • A
Bruno Le Maire désavoue Morano et sa "France, pays de race blanche"
Partagez sur :

Le député Les Républicains a marqué lundi son désaccord avec Nadine Morano, qui avait déclenché une polémique en affirmant que la France était un "pays de race blanche" sur le plateau de l'émission On n'est pas couché.

Lundi, Bruno Le Maire a pris ses distances avec la déclaration fracassante de Nadine Morano, qui se retrouve au cœur d'une polémique après avoir affirmé que la France était un "pays de race blanche". Au micro de RMC, l'ancien ministre a affirmé sans ambages : "La France n'est pas une race, ni une religion, ni une couleur de peau". Par ces mots, l'un des hommes forts du parti Les Républicains a implicitement condamné la phrase de la députée européenne. 

Pécresse aussi se démarque. Cette critique émanant de son propre camp n'est pas la première, puisque Valérie Pécresse, candidate Les Républicains pour les élections régionales en Île-de-France, avait aussi marqué sa différence " C'est un non sens pour moi de parler de race". Mais les premières indignations étaient venus de l'opposition, du député PS Yann Galut ou encore de Ian Brossat, adjoint PCF à la mairie de Paris.