Bruno Le Maire, ce "boloss"

  • A
  • A
Bruno Le Maire, ce "boloss"
@ MaxPPP
Partagez sur :

VIDÉO - L’ancien ministre UMP l’assume : ses enfants se moquent de lui.

On peut donc être énarque et avoir un jour postulé à un poste de pompiste. C’est ce que révèle Bruno Le Maire lors d’un entretien avec David Abiker, chroniqueur d’Europe 1, pour le site cadreemploi.fr.

Interrogé sur son premier entretien d’embauche, l’ancien ministre de l’Agriculture est allé chercher loin dans ses souvenirs : "c’était pour un petit job d’été. Je m’étais présenté devant le gérant de la station essence, bien propre sur moi, pour lui dire que je voulais devenir pompiste pendant l’été." L’argumentation de Bruno Le Maire - "il faut que je me paye mes vacances" - "a bien marché", assure-t-il, sans préciser toutefois s’il a bien fait le plein pendant deux mois.



Un peu plus tard dans le même entretien, le député de l’Eure est interrogé sur les progrès qui lui restent à faire dans le domaine professionnel. Et c’est sa difficulté "à passer au dessus de sa pudeur" qui est son objectif avoué. Il peut compter pour y arriver sur le soutien de ses proches, et plus particulièrement de ses deux enfants, âgés de 13 et 11 ans. "Ils se moquent beaucoup de moi. Quand je dis un truc qui paraît trop sérieux à la télé, je les entends dans l’oreille en train de me dire "mais quel boloss celui là !" Et l’ancien ministre de reconnaître dans un sourire : "quel boloss, je l’entends beaucoup !"