Bruno Le Maire annonce sa candidature à la primaire de la droite

  • A
  • A
Bruno Le Maire annonce sa candidature à la primaire de la droite
@ CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :

PRIMAIRE - L'ancien ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire a officialisé, mardi soir, sa candidature à la primaire de la droite et du centre.

C'est fait ! A 46 ans, Bruno Le Maire (LR) s'est officiellement déclaré mardi candidat à la primaire de la droite pour la présidentielle de 2017, lors d'une réunion de militants à Vesoul, en Haute-Saône.

"Parce que j'aime la France". "Oui, je suis candidat pour devenir le prochain président de la République", a-t-il lancé devant plusieurs centaines de militants Les Républicains et le député-maire LR de la ville Alain Chrétien. "Parce que j'aime la France", a-t-il ajouté. "Les sauveurs, les hommes providentiels, c'est du passé", a lancé Bruno Le Maire, en présence également du député LR de Belfort, Damien Meslot, proche de Xavier Bertrand.

Le "renouveau". Sa candidature ne laissait pas l'ombre d'un doute. Depuis des mois, il sillonne la France - plus de 320 déplacements - pour tenter de convaincre les électeurs qu'il peut changer les règles du jeu à droite. Bruno Le Maire, fervent chiraquien, se place en chantre du renouveau en politique. 

J'espère que vous avez le cœur bien accroché !

"En avant pour la primaire". "Moi, je vous dis que nous gagnerons cette élection car nous avons l'énergie, l'envie et la force de la gagner !", a-t-il exhorté. "J'espère que vous avez le cœur bien accroché !". "En avant pour la primaire, pour le pays, pour les Français", a-t-il lancé à la fin de son propos liminaire avant de répondre aux questions de la salle. "J'ai choisi Vesoul car j'aime et je connais Vesoul", une ville qui "incarne cette France qui travaille et qui ne se plaint jamais", a ajouté l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy.

Il s'agit du huitième candidat à se déclarer officiellement à la primaire des 20 et 27 novembre 2016, qui doit sélectionner le candidat de la droite à la présidentielle. L'ancien Premier ministre Alain Juppé fait pour l'instant la course en tête dans les sondages.