Borloo va aider Macron sur la mise en place du plan pour les quartiers

  • A
  • A
Borloo va aider Macron sur la mise en place du plan pour les quartiers
Jean-Louis Borloo va aider Emmanuel Macron.@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

L'ancien ministre a déclaré qu'il travaillait déjà avec le président depuis plusieurs semaines sur ce plan.

L'ancien ministre de la Ville Jean-Louis Borloo, père de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), va aider Emmanuel Macron dans la mise en place du plan du gouvernement en faveur des quartiers en difficulté, a-t-il déclaré mardi.

Borloo "remet les gants". Jean-Louis Borloo "remet les gants" en faveur de la politique de la Ville, a déclaré le chef de l'Etat en visite à Tourcoing. "Ça fait plusieurs semaines qu'on travaille, qu'on avance. Le message du président est clair. Ce qui est très important, c'est qu'un plan, ça se rédige avec tous les acteurs, avec des indicateurs et une évaluation", a-t-il déclaré avant de se faire très précis : "Je ne reviens pas en politique, je donne un petit coup de main sur un sujet qui me tient à coeur".

"Mettre les gens autour de la table". Depuis un mois et demi, l'ancien ministre est en contact régulier avec le président de la République, son cabinet et le ministère de la cohésion des territoires pour parler la politique de la ville. Le père de la rénovation urbaine arrive donc en renfort sur un dossier largement délaissé depuis le début du quinquennat. "Je vais faire ce que je sais faire : mettre les gens autour de la table ", confie à Europe 1 Jean-Louis Borloo. Il l'a d'ailleurs dit à Emmanuel Macron : "il faut un plan puissant qui implique tous les acteurs : du logement social à la formation professionnelle, en passant par les caisses d'allocations familiales et les collectivités locales". 

Le chef de l'Etat "a donné des pistes, il faut bâtir. Il faut sortir des promesses pour être dans qui fait quoi", a souligné l'ancien maire de Valenciennes. L'annonce de Jean-Louis Borloo n'est pas nouvelle : lors de l'entre-deux-tours, il avait déjà proposé dans les colonnes du JDD de travailler avec Emmanuel Macron. Son objectif est clair : que la politique de la ville redevienne une priorité et ne soit plus une variable d'ajustement dans le budget.