Borloo : l'union centriste, "la force anti-FN"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président du Parti radical, Jean-Louis Borloo, a expliqué dimanche à Epinay en Seine-Saint-Denis vouloir faire de l'"Alliance" centriste "la force anti-FN" et a réaffirmé sa détermination à la conduire à la présidentielle. L'ancien ministre de l'Ecologie s'est exprimé lors d'un déjeuner républicain qui a réuni plusieurs milliers de personnes dans le parc de la mairie d'Epinay, à l'occasion du lancement officiel de la confédération des partis de centre-droit.

"L'Alliance (pour "Alliance républicaine, écologiste et sociale") est fondée ici à Epinay pour les décennies qui viennent. C'est une force politique alternative entre un PS dépassé par les enjeux du 21e siècle et une UMP qui s'est rétrécie, incapable d'entrer dans l'action", a expliqué M. Borloo en taclant le gouvernement et l'UMP.

"J'en ai marre de la politique de dénonciation de l'autre et de la politique spectacle, nous avons une obligation d'action immédiate et concrète", a-t-il lancé, en présentant l'union comme "la force anti-FN". "C'est nous la force anti-21 avril parce qu'on répond aux Français par l'action. Si on laisse s'affronter le vainqueur de la primaire entre énarques socialistes et l'UMP actuelle, je vous garantis qu'on aura un FN au second tour", a-t-il expliqué, en retournant l'argument de ceux qui l'accusent de favoriser une percée du FN en divisant la majorité.