Bertrand renonce à l’UMP, mais vise 2017

  • A
  • A
Bertrand renonce à l’UMP, mais vise 2017
@ Julien Lutt / CAPA Pictures
Partagez sur :

Il renonce à se présenter sans pour autant rallier François Fillon ou Jean-François Copé.

Xavier Bertrand voit loin. L’ancien ministre du Travail a déclaré, dimanche matin, dans le Grand rendez-vous sur Europe 1, qu’il ne se présenterait pas à la présidence de l’UMP , lors du congrès du mois de novembre, mais celui qui a dirigé l’UMP entre 2008 et 2010, a précisé qu’il se concentrait désormais sur l’échéance de 2017, c’est-à-dire, la prochaine élection présidentielle.

"Je ne veux pas confondre les échéances"

"Je serai candidat à la primaire pour l'élection présidentielle de 2017. Et donc, c'est la raison pour laquelle je ne me lance pas dans la compétition pour la présidence de l'UMP", a-t-il dit. Et "si vous êtes candidat à la primaire, ce n’est pas pour faire de la figuration, c’est pour être candidat en 2017", a-t-il déclaré, laissant entendre qu'il se présenterait à l'élection présidentielle de 2017. "Je ne veux pas confondre les échéances, je ne veux pas confondre les élections.

"Un choix de cohérence, un choix de transparence" :

 

"Je suis candidat (en 2016) quelles que soient les circonstances", y compris si l'ancien président Nicolas Sarkozy revient dans le jeu, a martelé Xavier Bertrand à plusieurs reprises.

Fillon ou Copé, pas de préférence

16.05-bertrand-parrainages

Venu dans les studios d'Europe 1 avec six caisses contenant, a-t-il dit, "8.200 parrainages" pour prouver qu'il avait bien les précieux sésames, Xavier Bertrand a refusé de prendre parti pour l'heure pour l'un ou l'autre des grands rivaux, François Fillon et Jean-François Copé. "Celui qui sera élu à la tête de l'UMP ne sera en rien le candidat naturel pour la primaire de 2016", a-t-il estimé.