Benjamin Griveaux veut être un porte-parole "au-delà du périphérique"

  • A
  • A
Benjamin Griveaux veut être un porte-parole "au-delà du périphérique"
Benjamin Griveaux a été nommé vendredi porte-parole du gouvernement en remplacement de Christophe Castaner.@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Le nouveau porte-parole du gouvernement a dit lundi sa volonté de voyager en France pour entendre les doléances et les incompréhensions de la population.

Trois jours après sa nomination comme porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux a annoncé lundi qu'il entendait "porter la parole au-delà du périphérique" parisien, notamment pour "comprendre et répondre aux incompréhensions".

"J'aurai plus de temps" que Christopher Castaner. Comme "je serai porte-parole à plein temps (…), j'aurai plus de temps" que Christophe Castaner, qui cumulait la fonction avec celle de secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement, a indiqué le nouveau porte-parole de gouvernement à l'occasion de son premier compte-rendu du conseil des ministres, lundi, à l'Élysée.

Être "une éponge" et "déminer la communication". Benjamin Griveaux prévoit d'effectuer des déplacements en province, car "il est nécessaire de porter la parole au-delà des barrières du périphérique". L'une des fonctions du porte-parole est d'être une "éponge", "un capteur" pour "comprendre les incompréhensions" et de "mettre à disposition de nos concitoyens les termes du débat pour être dans une démocratie apaisée", a expliqué le Bourguignon de 39 ans. Benjamin Griveaux entend aussi "déminer" la communication en luttant contre "les fake news, les informations erronées, non sourcées" sur la politique gouvernementale qui circulent notamment sur les réseaux sociaux.

Le conseil de Christopher Castaner : sourire. "Je me considère au service de l'ensemble du gouvernement", a ajouté ce proche du président Emmanuel Macron, dont il avait porté la parole dans les médias durant la campagne présidentielle.

Après cinq mois à Bercy comme secrétaire d'État, Benjamin Griveaux va devoir faire oublier Christophe Castaner, devenu l'une des figures les plus populaires du pouvoir grâce à son parler franc et rond. "Christophe Castaner ne m'a donné qu'un conseil : avoir le même sourire que lui", a lancé le nouveau porte-parole, qui va partager avec lui les mêmes bâtiments ministériels. Devenu délégué général de la République en marche le 25 novembre, Christophe Castaner a conservé son poste de secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement.