Benjamin Griveaux sur la révocation de Mathieu Gallet : "Il n'y a pas eu de demande du gouvernement"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Benjamin Griveaux est revenu sur la révocation du mandat de Mathieu Gallet à la tête de Radio France, décidée par le CSA, mercredi.

INTERVIEW

"C'est une décision du CSA" et, à en croire Benjamin Griveaux, de personne d'autre. Invité de la matinale d'Europe 1, jeudi, le porte-parole du gouvernement a récusé les accusations de part et d'autre qui font de l'Élysée le véritable décisionnaire de la révocation du mandat de Mathieu Gallet à la tête de Radio France, suite à sa condamnation en première instance pour "favoritisme".

Pour Griveaux, les cas Gallet et Darmanin ne sont pas comparables. "Le gouvernement a exprimé un souhait, le CSA prend ses décisions de manière indépendante. (…) Il n'y a pas eu de demande du gouvernement", d'après Benjamin Griveaux. "Dans ce retrait de mandat, le CSA a considéré qu'il n'était plus en capacité de mener le groupe. (…) C'est important d'avoir à la tête des grandes entreprises publiques des personnes dont l'exemplarité soit inattaquable", a-t-il insisté, alors même que Gérald Darmanin est visé par une plainte pour viol. Le ministre de l'Action et des comptes publics n'a "jamais vu un juge et la présomption d'innocence est de mise", a expliqué ce marcheur de la première heure.