Bayrou sur le "Smic jeunes" : "Nous avons le devoir de dire non"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - François Bayrou juge la proposition de Pierre Gattaz, le président du Medef, "irrespectueuse".

Mardi, Pierre Gattaz, patron du Medef, a proposé la création d'un salaire minimum intermédiaire pour permettre notamment aux jeunes de mettre un pied dans le monde du travail. Invité mercredi matin d’Europe 1, François Bayrou a estimé que "l’on voit bien que ce n’est pas de leurs enfants qu’il s’agit… Le fait que l’on propose à des jeunes de travailler pour moins de 1.000 euros par mois, franchement, ce n’est pas raisonnable, ni respectueux. Nous avons le devoir de dire non. Si on veut aider à ce que des jeunes se réinsèrent dans l’entreprise, alors il fait aider les entreprises."

Le leader du MoDem a également rappelé qu’il propose "depuis longtemps l’idée que toutes les entreprises puissent créer, quelque soit le niveau de cet emploi, deux emplois sans charge."

Quant à une éventuelle suppression du Smic, le tout nouveau maire de Pau est catégorique : "bien sûr que non ! Si vous ne mettez pas de barrières, vous allez avoir des propositions d’emplois poussées par la nécessité qui seront purement et simplement de l’exploitation."

REACTION - Smic : la proposition de Gattaz est "esclavagiste"

L'INFO - Pierre Gattaz prône un "SMIC intermédiaire"

VIDÉO - L'arrivée du Smic en Allemagne