Bayrou rallie Macron : Fillon et Hamon les grands perdants de cette alliance

  • A
  • A
Bayrou rallie Macron : Fillon et Hamon les grands perdants de cette alliance
@ JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Partagez sur :

La main tendue de François Bayrou à Emmanuel Macron est susceptible de grappiller des voix à la fois à la droite et à la gauche.

Le président du MoDem a finalement décidé de ne pas se présenter à l'élection présidentielle. François Bayrou a proposé une alliance au leader d’ En marche !. Une alliance basée sur quatre exigences : une loi de moralisation de la vie publique, une juste rémunération du travail, la proportionnelle et une véritable alternance. Il n’a fallu qu’une heure à Emmanuel Macron pour accepter la proposition de François Bayrou. Mais dans les camps de Benoît Hamon et de François Fillon, cette alliance ne ravit pas vraiment.

Macron retrouve sa dynamique. "C’est une catastrophe", reconnaît un porte-parole de l'ex-frondeur. "Surtout après l’échec de nos discussions avec Jean-Luc Mélenchon. Nous voulions nous recentrer, ça s’annonce compliqué", confie-t-il. Benoît Hamon pensait également profiter de la mauvaise passe traversée par Emmanuel Macron après ses déclarations polémiques sur la colonisation et la Manif pour tous, mais avec le ralliement du président du MoDem, le fondateur d’En Marche ! semble retrouver sa dynamique.

"Bayrou est ingérable". Même déception chez François Fillon, où l’on s’attend désormais à ce que l’ancien ministre de l’Economie prenne deux à trois points supplémentaires dans les sondages. "Bayrou aurait permis une belle dispersion des voix mais, que voulez-vous, on en a vu d’autres", relativise un ancien ministre. "Comparé à l’affaire Pénélope, ce n’est pas grand-chose, la campagne est encore longue". Dans l’entourage du candidat, on espère même que cela va compliquer la tâche du jeune énarque car "Bayrou est ingérable", se souvient un centriste. "Il ne pense qu'à lui, je leur souhaite bien du courage !"