Bayrou passe cinq jours en Tunisie, par "solidarité"

  • A
  • A
Bayrou passe cinq jours en Tunisie, par "solidarité"
@ PIERRE ANDRIEU / AFP
Partagez sur :

Pour ses vacances, le maire de Pau a décidé d'accompagner l'orchestre de sa ville pour une tournée vers Carthage.

Stations balnéaires fantômes, sites touristiques désertés, voyagistes au chômage technique... Un sinistre été se profile en Tunisie, après les attentats terroristes qui ont fait 39 morts le mois dernier. Il y a, toutefois, au moins un Français que ça n'arrête pas : François Bayrou, qui passe ses vacances au pays du Jasmin. Le maire Modem de Pau accompagne en effet l'orchestre de sa ville lors d'une tournée dans la région de Carthage, du 26 au 31 juillet. il y a une semaine, Nicolas Sarkozy s'était lui aussi rendu en Tunisie pour appuyer "le combat pour la civilisation contre la barbarie" .

Bayrou en "solidarité". "Après les attentats, beaucoup de voix ont dit : 'on annule cette tournée'. Mais il m'a semblé que c'était impossible. Ce que les terroristes cherchent, c'est faire fuir les gens de Tunisie. Mais on est obligé de maintenir cette solidarité avec ceux qui ne veulent pas céder à la peur", explique François Bayrou au micro d'Europe 1. Et d'insister : "ce sont des gestes de solidarité nécessaires. Je suis très heureux d'être en Tunisie et je crois que les Tunisiens y sont très sensibles. Il y a beaucoup d'annulations et un grand nombre d'activités liées au tourisme sont en grande difficulté". 

Les attentats font fuir les touristes. Le tourisme représente au moins 7% du PIB tunisien. Mais l'attentat de Sousse de juin dernier, le plus sanglant de l'histoire du pays avec 39 morts, a porté un sérieux coup au secteur. Côté touristes français, le syndicat Snav (agences de voyage) faisait état au début de l'été de 80% de demandes pour un changement de destination, tandis que le Seto (tour-opérateurs) recensait entre 25 et 50% d'annulations.