Bayrou en campagne aux Antilles

  • A
  • A
Bayrou en campagne aux Antilles
@ REUTERS
Partagez sur :

Pour le candidat du MoDem, l’avenir de l’Outre-mer "n’est pas dans l’assistance".

Accueil contrasté pour le président du MoDem, en visite pendant trois jours aux Antilles. Dans un marché de Cayenne, samedi en Guyane, le passage de François Bayrou en a réjoui certains et agacé d'autres, comme l'a constaté un journaliste d'Europe 1.

"Ah, ça fait plaisir de vous revoir au pays, je me souviens très bien de vous !" s’exclame un boucher, qui considère le candidat comme "un homme de parole, et il n’y en a pas beaucoup des comme ça". Il se rappelle 1996, quand Bayrou était ministre de l'Education : "à l’époque il y avait la grève des étudiants, vous leur aviez promis une université et vous l’avez fait".

"Il passe et ça s'arrête là"

Mais à quelques mètres de là, le président du MoDem inspire d’autres sentiments. Une bouchère déplore la superficialité de sa présence : "passer comme ça, prendre de belles photos… Nous on veut bien, mais la difficulté qui se trouve dans le pays, il faut y vivre pour la voir. Il vient juste serrer des mains, il passe et ça s’arrête là", a-t-elle regretté, pointant du doigt le coût de la vie, toujours plus élevé. "On en a marre !"

Dimanche, en Martinique, le candidat a estimé que l’avenir de l’Outre-mer ne passait pas "par l’assistance", mais dans "l’activité, la création, la production, l’invention et l’innovation". En visite dans un chantier de construction navale au Marin, il a découvert "un exemple absolument parfait des innovations faites par une toute petite entreprise".

13% d'intentions de vote

Dans son programme, François Bayrou, propose, en Outre-mer, de "créer des zones franches globales à périmètre large", de "faire de l’Outre-mer le laboratoire français de l’excellence énergétique durable", de "bâtir un plan massif de lutte contre illettrisme" et de "créer un bouclier santé pour les plus fragiles". Le président du MoDem a aussi proposé de "rompre avec les éléments qui entretiennent une bulle de prix élevés".

Selon le dernier sondage publié par le JDD, François Bayrou est crédité de 13% des intentions de vote. En 2007, il avait remporté 12,51% des suffrages en Guyane, 8,61 en Martinique et 8,51% en Guadeloupe. Des chiffres bien en deçà de son score national de 18,57%.