Bachelot, "elle avait dû fumer un joint"

  • A
  • A
Bachelot, "elle avait dû fumer un joint"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les Bleus, Ribéry, Zahia, Domenech, Bachelot… Bernard Tapie tacle à tout va.

Les Bleus - "Le plus calamiteux, c'est qu'on n’a pas une grande équipe". "On aurait pu dissimuler cela comme en 2006 mais on n'avait pas les joueurs pour", a ironisé Bernard Tapie, vendredi matin, sur Europe 1.

Ribéry et Benzema - "Les deux qui courent après les petites filles, là", "on ne doit pas les sanctionner". "Une mise en examen n'est rien d'autre qu'une épreuve où la justice approfondit pour savoir s'ils sont coupables ou non. On ne doit pas les sanctionner pour ça", a estimé l’ancien ministre revenant sur l’affaire de proxénétisme qui touche les deux internationaux français.

Zahia - "La jeune fille… Elle a du mal à faire 16 ans", a jugé Bernard Tapie au sujet de l’escort-girl au cœur de cette affaire de proxénétisme.

Fernand Duchaussoy - "Je ne peux pas en parler. Je ne sais pas qui c’est. Cela ne peut pas être pire que l’autre de toute façon", a assené l'ex-homme d'affaires. Fernand Duchaussoy est le favori pour succéder par intérim à Jean-Pierre Escalettes, démissionnaire, à la présidence de la Fédération (FFF).

Raymond Domenech - "Je ne vois pas où il y a faute lourde. La faute lourde est pour ceux qui l’ont recruté". La mission du sélectionneur de l’Equipe de France a expiré à la fin du parcours des Bleus au Mondial 2010 mais il reste lié à la Direction technique nationale (DTN) par un contrat à durée indéterminée.

Laurent Blanc - "Voilà quelqu'un qui a négocié son prochain projet dans le dos de son club. Voilà qui n'est pas très moral", a estimé Bernard Tapie au sujet du nouveau sélectionneur de l'équipe de France.

La grève des Bleus - "Il n’y a pas que les aiguilleurs du ciel qui nous font chier. Il y a aussi les footballeurs". "Ceux qui sont à l’origine d’un mouvement pareil, il n’y a rien pour justifier le fait qu’ils portent encore ce maillot", s’est indigné Bernard Tapie évoquant le mouvement de grève de l’équipe de France durant la Coupe du Monde.

Roselyne Bachelot - "Qu’est ce qu’elle est allée moraliser tout ça. Elle avait dû fumer un joint…", s'est amusé l'ancien homme d'affaires. La ministre des Sports avait notamment mis en cause Jean-Pierre Escalettes à la suite de la déroute des Bleus au Mondial.

Un talk-show à la rentrée - "On verra", a répondu Bernard Tapie que l'on pourrait retrouver dans une émission politique. "L'ouvrir et raconter ce que j'ai envie de dire, j'adore cela", a-t-il martelé