Bachelot : "je veux profiter de tous les moments de ma vie"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - A l'occasion de la sortie de son livre, La petite fille de la Ve, Roselyne Bachelot revient sur son parcours politique. 

Dans son livre de mémoires, La Petite Fille de la Ve, qui sort mercredi aux éditions Flammarion, Roselyne Bachelot revient sur son parcours politique. "Le but de ce livre, à travers l'histoire d'une famille de militants gaullistes, résistants, c'est de mettre en perspective l'histoire de France qui s'est déroulée pendant pratiquement un demi-siècle", explique l'ancienne ministre mercredi matin sur Europe 1. 

Un livre pour revenir sur sa carrière de ministre ? Roselyne Bachelot est chroniqueuse depuis deux ans sur la chaîne D8, et depuis quelques mois dans l'émission de Cyril Hanouna, Les pieds dans le plat, sur Europe 1. Quand on lui demande si elle a écrit ce livre pour mieux rappeler son passé de femme politique, l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac botte en touche. "Il faut profiter de tous les moments de la vie. J'ai eu une très belle carrière politique, je veux maintenant me pencher sur une carrière dans les médias". 

Livre-Roselyne-Bachelot

Bachelot revient sur l'épisode des vaccins. C'est un épisode encore douloureux pour elle. En juillet 2009, Roselyne Bachelot, alors ministre de la Santé de Nicolas Sarkozy, commande 94 millions de vaccins pour mieux faire face à la pandémie annoncée de grippe H1N1. Seuls 6 millions seront utilisés pour un coût global de plus de 320 millions d'euros. "J'ai profité de ce livre pour m'expliquer sur ce dossier sur lequel je ne m'étais pas trop défendu à l'époque", lâche-t-elle. "Dans une dizaine de pages, j'ai réexpliqué ce qu'il s'était passé, combien le Président tenait à protéger l'ensemble des Français". 

Sarkozy vs Chirac, qui est le meilleur ? Roselyne Bachelot préfère ne pas départager les deux anciens présidents, Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac, pour lesquels elle a travaillé. "Chacun dans son époque a rendu des services éminents pour le pays", juge-t-elle. "Le Jacques Chirac qui restructure la défense de la France à travers une armée de métier. Et de même, quand Nicolas Sarkozy réformait en profondeur le système de santé, il a rendu un grand service à la France". 

"Mon candidat, c'est François Fillon". Roselyne Bachelot a profité de cette interview pour rappeler son soutien à François Fillon, lors de la future primaire de la droite. "Mon candidat, c'est François Fillon", confie-t-elle. "Mais si Nicolas Sarkozy remporte la primaire, bien entendu, je le soutiendrai". 

>> LIRE AUSSI - Roselyne Bachelot confesse avoir voté Mitterrand en 1981

>> LIRE AUSSI - Roselyne Bachelot révèle ses salaires