Azoulay : "la polémique sur le film 'Chez nous' montre que le FN ne change pas"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La ministre de la Culture a fustigé les appels à la censure du Front national par rapport au film de Lucas Belvaux, appelant à la défense de la liberté d’expression. 

Chez Nous est un film de Lucas Belvaux qui raconte l’ascension d’un parti populiste, dirigé d’une main de fer par une femme, et tout cela rappelle furieusement le Front national. Avant même sa sortie, le 22 février, l’ouvre est largement critiqué par le FN, pas toujours à bon escient d'ailleurs. Audrey Azoulay, la ministre de la Culture, a volé au secours du film vendredi sur Europe 1.

"Ça montre la vision de l'extrême droite de la liberté d'expression". "Cette polémique montre que le FN ne change pas", a-telle estimé. "Critiquer un film parce qu’il a une vison d’une réalité politique, parce qu’il s’appuie sur une réalité politique, et toute de suite appeler à la censure et crier au scandale, c’est ça qui est scandaleux. C’est ça qui montre la vision qui peut être celle de l’extrême droite de la liberté d’expression", a insisté la ministre de la Culture.

"Nous sommes dans un pays de liberté". Audrey Azoulay s’est justement posée en défenseuse de la liberté d’expression. "Aujourd’hui, c’est vraiment une valeur que nous devons défendre.  On est deux ans après Charlie Hebdo, on sait à quel point ce sujet est brûlant. Nous sommes dans un pays de liberté", a-t-elle lancé, assurant que si un tel film concernait la gauche, elle ne s’opposerait évidemment pas à sa diffusion. "Le fait qu’on se pose la question est inquiétant. Ce sont des films qui nous sont utiles et qui sont bienvenus."