Ayrault : "Montebourg était totalement déloyal"

  • A
  • A
Ayrault : "Montebourg était totalement déloyal"
@ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

Le Premier ministre est revenu mercredi sur ses relations exécrables avec celui qui a été son ministre de l'Economie.

"Totalement déloyal". C'est le jugement sévère porté par Jean-Marc Ayrault sur son ancien ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg. Dans un gouvernement, "chacun doit être à sa place et il faut veiller à la cohésion gouvernementale. Moi-même j'en ai subi parfois les effets", a déclaré l'ancien Premier ministre mercredi, lors de l'émission Questions d'info LCP-France Info-Le Monde-AFP. Avec Arnaud Montebourg ? "Par exemple", a répondu le député PS de Loire-Atlantique. "Chacun sait qu'il était totalement déloyal, d'ailleurs ça s'est mal terminé", avec son éviction du gouvernement en août 2014.

Quand Jean-Marc Ayrault était à Matignon, entre 2012 et 2014, ses relations sont vite devenues exécrables avec Arnaud Montebourg qui a sapé son autorité et affiché des positions parfois à l'opposé de celles du gouvernement, comme sur le gaz de schiste ou la nationalisation temporaire de Florange.

Il invite Macron à ne pas "créer de la confusion". Jean-Marc Ayrault a évoqué le cas Montebourg alors qu'il était interrogé sur son successeur à Bercy, Emmanuel Macron. Au jeune ministre de l'Economie, qui insupporte une partie de la gauche par des positions jugées trop libérales, Jean-Marc Ayrault a adressé "quelques conseils amicaux" : s'occuper de "son ministère, de la politique qu'(il) a à y mener et pas de tout le reste", afin de ne pas "créer de la confusion et des polémiques".

Une pique à Valls. Jean-Marc Ayrault a également lancé une pique à son successeur à Matignon. Interrogé sur le "social-réformisme" théorisé le week-end dernier par Manuel Valls, il a rappelé son attachement à la "social-démocratie". "Si on adresse des messages comme ça, un peu connotés, pour faire croire qu'on fait des virages", "ça ne sert à rien" et "ça ne peut amener que de la confusion".