Ayrault limite la hausse du prix du gaz

  • A
  • A
Ayrault limite la hausse du prix du gaz
@ CAPTURE ECRAN TF1
Partagez sur :

Le prix du gaz n'augmentera pas plus que l'inflation, a annoncé le Premier ministre, sur TF1.

"Il n'est pas question d'augmenter le prix du gaz plus que l'inflation". Jean-Marc Ayrault a écarté mercredi toute hausse du prix du gaz qui serait supérieure à l'inflation. Interrogé au journal de 20 heures de TF1 sur une possible prochaine augmentation de "5%", le premier ministre a répondu par la négative.

"Je vous dis qu'on n'augmentera pas le prix du gaz de 5%" (…) "Il y a peut-être un problème juridique, technique, etc., mais moi, je veux qu'on comprenne bien qu'on ne va pas encore prendre de l'argent dans le pouvoir d'achat des classes moyennes et des classes populaires", a ajouté le chef du gouvernement.

Un bras de fer s'engage avec GDF Suez

GDF Suez a envoyé le 20 juin à la Commission de régulation de l'énergie (CRE) une demande de hausse des tarifs d'environ 5% au titre du mois de juillet.  Mais selon le JDD.fr, l'opérateur historique a revu à la baisse ses prétentions et réclame désormais une augmentation de 4,1%. Toutefois, une telle demande reste bien supérieure au niveau actuel de l'inflation, qui ne dépassait pas 2,0% (en glissement annuel) en mai (derniers chiffres connus).

Mise en place de forfaits

Jean-Marc Ayrault a également annoncé la mise en place de forfaits sur les prix du gaz et de l'électricité. "Le gouvernement prépare de nouvelles mesures pour que, pour le gaz comme pour l'électricité, les Français paient un forfait abordable", a-t-il expliqué. "Et puis en fonction de leur consommation, ça a d'ailleurs une cohérence écologique, (ils) paieront plus cher, mais au moins l'accès aux moyens de base, de ces biens communs, ne pénalisera pas encore une fois les classes moyennes et les classes populaires", a-t-il martelé.