Avec qui Dosière se fâche-t-il cette fois ?

  • A
  • A
Avec qui Dosière se fâche-t-il cette fois ?
René Dosière propose notamment de fusionner commune et intercommunalités, mais aussi de réduire le train de vie de l'Elysée.@ MAXPPP
Partagez sur :

L’élu apparenté PS, expert ès finances publiques, propose des économies drastiques.

Malgré l’alternance, René Dosière reste à l’affût du moindre euro public gaspillé. Le député apparenté socialiste, qui s’est fait une spécialité des finances publiques, compile ses propositions dans un livre, L’Etat au régime, à paraître le 20 septembre. L’élu de l’Aisne, qui tenait une conférence de presse lundi à l'Assemblée nationale, n’y épargne aucun organe du pouvoir. Le voilà donc désormais fâché…

…Avec les collectivités locales. René Dosière estime qu’une meilleure gestion des collectivités locales permettrait à l’Etat d’économiser entre 18et 20 milliards d’euros. "Comme il n'y a aucune unité de gestion, les dépenses des collectivités locales flambent en matière d'investissement et de personnel. Lorsque les communautés de communes créent un emploi, les communes n'en suppriment pas. Entre 1998 et 2008, les effectifs globaux des premières ont progressé de plus de 200 % et ceux des secondes de 55 %", précise le député de l’Aisne dans Le Journal du Dimanche. L’élu propose la fusion des communes et des intercommunalités.

Sans surprise, le président de l’Association des maires de France, UMP de surcroît, n’a pas franchement apprécié la charge. Jacques Pélissard a demandé lundi que "cessent les attaques infondées et démagogiques contre les collectivités locales".

…Avec les sénateurs. Les élus du Palais du Luxembourg risquent eux aussi de l’avoir  mauvaise. René Dosière propose en effet de supprimer la réserve parlementaire mise à la disposition des sénateurs pour financer des investissements locaux. En effet, selon lui, "les sénateurs s'en servent souvent pour acheter des voix. Un sénateur a entre 300 et 2.000 électeurs, qui sont pour la plupart des maires de petites communes. La tentation est forte d'accorder çà et là une subvention pour s'assurer un renouvellement de mandat", dénonce-t-il.

… Avec le gouvernement. Se félicitant de la réduction des salaires des membres du gouvernement, René Dosière estime cependant qu'il "y a encore trop de ministres". "C'est vrai que j'ai pour l'instant été discret sur le sujet, mais dans les notes que j'avais rédigées pour Jean-Marc Ayrault et François Hollande j'avais préconisé une petite vingtaine de ministres. On ne peut pas être écouté sur tout", regrette-t-il. Le gouvernement Ayrault est composé de de 38 membres, soit 20 ministres et 18 ministres délégués.

gouvernement-largeur

… Avec l’Elysée. Concernant le budget de l'Elysée, le député, se basant sur les chiffres 2011, estime qu'une économie de 39 millions d'euros est réalisable. Il suggère dans son livre d'abaisser les effectifs à 600 personnes, contre près de 900 personnes début 2012. Il propose aussi de diminuer les frais de déplacement de 40%. Le palais présidentiel n’a pas encore fait savoir s’il tiendrait compte de ces conseils.