François Fillon, attaqué par Alain Juppé : "je ne suis certainement pas réac"

  • A
  • A
Partagez sur :

Accusé de représenter une droite catholique traditionaliste, François Fillon a contre-attaqué, mercredi matin, sur Europe 1. 

INTERVIEW

A quatre jours du second tour de la primaire de la droite, les attaques fusent entre les deux finalistes. En meeting à Toulouse, Alain Juppé a dénoncé des soutiens pro-Fillon à l'extrême droite. François Fillon lui a répondu mercredi matin sur Europe 1, se disant "certainement pas réac". 

"Certainement pas conservateur". Accusé de représenter une droite catholique traditionaliste, l'ancien Premier ministre a contre-attaqué. "Catholique, oui, 'tradi', certainement pas, réac, certainement pas, conservateur, certainement pas", s'est-il défendu. "La preuve, c'est que je veux tout changer, c'est le contraire d'un conservateur". 

"Alain Juppé fait partie du petit microcosme". "De qui on parle, un petit microcosme, toujours le même, qui pense qu'il a la vérité sur tous les sujets et qui croit parler au nom du peuple français", s'est aussi agacé François Fillon. "Alain Juppé en fait partie", a-t-il poursuivi.