Assemblée : "re-bonjour" monsieur le député Ayrault !

  • A
  • A
Assemblée : "re-bonjour" monsieur le député Ayrault !
@ Reuters
Partagez sur :

EN IMAGES - Les dix anciens ministres redevenus députés ont retrouvé leurs sièges à l’Assemblée nationale.

"Tout à fait serein" et sans "aucune amertume", voilà l’état d’esprit de Jean-Marc Ayrault à l’heure de revenir sur les bancs de l’Assemblée nationale. Mardi, un mois après avoir été congédié de Matignon, l’ancien Premier ministre a donc repris son cartable. "Je veux saluer le retour de Jean-Marc Ayrault parmi nous, parmi vous", a lancé Manuel Valls aux députés.

Sans-titre-1

 Dominique Bertinotti, ancienne ministre déléguée à la Famille, a elle aussi salué ses anciens collègues ministres, mais sur Twitter puisqu’elle n’est pas députée :

Jean-Marc Ayrault, désormais député de Loire-Atlantique, se réjouit déjà de retrouver "une liberté" qu'il "n'avait plus". Une liberté qu’il exercera au sein de la commission des Affaires étrangères, car "ce sont des questions qui [le] passionnent". Et à le voir concentré sur ses notes, l’ancien Premier ministre, requinqué par des vacances familiales, semble pressé de s’y mettre.
 
 

Sans-titre-3

Cecile Duflot était dans la même situation, mais l’accueil a été loin d’être aussi chaleureux. Selon Le Lab d’Europe 1, l’ancienne ministre du Logement a ainsi fait l’objet d’un petit bizutage de ses "amis" socialistes. Souhaitant récupérer le bureau occupé par sa suppléante, Danièle Hoffman-Rispal, l’ancienne ministre du Logement s’est retrouvée confrontée à un petit souci : ce bureau avait entre temps été réattribué, par le groupe PS, à un autre ministre sortant du gouvernement Ayrault, Victorin Lurel. "Une ancienne ministre du Logement qui n'arrive pas à se trouver du bureau, avouez que ça fait mauvais genre !", s’est amusé - anonymement - , un élu PS. Mais Cécile Duflot n'est pas restée longtemps SBF - Sans Bureau Fixe. Elle s'est finalement installée dans l'ancien bureau de Jean-Louis Borloo. "Je suis très heureuse d'être là et de travailler, voilà !", a-t-elle sobrement déclaré.

Sans-titre-5

Quant à Pierre Moscovici, assez logiquement, il retourne à la prestigieuse commission des finances. Mais pas pour longtemps. Comme le JDD le racontait mi-avril, une mission a été confiée au député du Doubs par le gouvernement sur "La France et les institutions communautaires". Mais en attendant, c’est avec le sourire que l’ancien ministre de l’Économie a retrouvé son siège dans l’hémicycle.

Sans-titre-6

Parmi les anciens ministres de retour, certains ont eu plus de mal que d’autres. C’est notamment le cas de Guillaume Garot, qui était en charge de l’Agroalimentaire.

Sans-titre-2

Michèle Delaunay, ancienne ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie, a elle aussi retrouvé son siège de député de la Gironde, ce qu’elle avait annoncé quelques heures plus tôt sur Twitter :

Sans-titre-4

 A l’inverse, un nouveau ministre s’est exprimé pour la première fois de sa carrière devant la représentation nationale. Après quelques sifflets venus des bancs de l’opposition, Harlem Désir, en charge des affaires européennes, a pu expliquer les moyens mis en place par le gouvernement pour assurer la publicité des élections européennes à venir.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

VIDÉO - Ayrault rejoint l'Assemblée sans "aucune amertume"

SONDAGE - Manuel Valls toujours aussi populaire