Arbitrage Tapie : pour Bayrou, "Fillon aurait dû agir" pour l'éviter

  • A
  • A
Arbitrage Tapie : pour Bayrou, "Fillon aurait dû agir" pour l'éviter
François Bayrou a pointé du doigt François Fillon et Nicolas Sarkozy dans l'affaire Tapie. @ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

François Fillon était Premier ministre quand la procédure d'arbitrage avait été rendu en 2008. 

François Bayrou a ciblé François Fillon dans l'affaire Tapie. Le centriste a déploré mercredi que "les responsables au sein de l'État" dans l'arbitrage au profit de l'homme d'affaires ne soient pas inquiétés, notamment le candidat de la droite à la présidentielle, qui était Premier ministre au moment des faits. Il a ainsi déclaré que François Fillon aurait "peut-être dû agir" pour empêcher cette décision. 

"Une escroquerie organisée au sein de l'État." "On connaît la dimension de cette escroquerie qui a été organisée au sein de l'État et sous la responsabilité du gouvernement", a déclaré le président du MoDem lors de l'émission "Questions d'info" LCP-France Info-Le Monde-AFP. Lundi, l'ancienne ministre de l'Économie Christine Lagarde a été reconnue coupable dans cette affaire mais dispensée de peine par la Cour de Justice de la République.

"Je n'ai jamais constaté ou vu que François Fillon", alors Premier ministre de Nicolas Sarkozy, "ait agi dans cette affaire". "Peut-être aurait-il dû intervenir et dire 'ce n'est pas possible'. Mais vous voyez bien que c'est beaucoup plus haut que cette affaire a été organisée", a ajouté le maire de Pau en visant à nouveau l'ex-chef de l'État.