Les écolos en Nord-Pas-de-Calais-Picardie ? "Une décision débile !" pour Cohn-Bendit

  • A
  • A
Partagez sur :

Les militants verts ont choisi de ne pas s'associer avec le PS pour les régionales. "Une décision politiquement grave", selon notre chroniqueur.

L'exode se poursuit chez Europe Ecologie – Les Verts. Après Noël Mamère en 2013, François de Rugy et Jean-Vincent Placé cet été, deux responsables d'Europe-Ecologie-les Verts, Christophe Rossignol et Marie-Pierre Bresson, ont présenté leur démission, dimanche. Un choix qui intervient au lendemain de la décision des militants en Nord-Pas-de-Calais-Picardie de ne pas partir en tandem avec le PS aux élections régionales de décembre. Pour Dany Cohn-Bendit, il s'agit d'"une décision politiquement grave et, de plus, complètement débile !"

"Ils vont se retrouver à la queue". Dans sa chronique quotidienne sur Europe 1, l'ancien eurodéputé écologiste regrette que les militants aient "décidé de s'allier avec un groupuscule de Mélenchon. Avec ce groupuscule, ils ont des tas de positions différentes et, en plus, ils vont se retrouver à la queue d'une élection régionale où l'on verra Marine Le Pen loin devant, Xavier Bertrand, un peu comme un petit chien, derrière, puis les socialistes et les écologistes à la trappe."

"Ils seront obligés ou de faire passer Marine Le Pen ou de soutenir Xavier Bertrand". Pour Dany Cohn-Bendit, les écologistes, en proie à une crise interne, "sont incapables d'analyser qui ils sont et comment ils sont perçus dans l'opinion. Ils croient qu'au premier tour, ils vont faire 10 ou 12% et que le PS fera 14 ou 15% et qu'après, au deuxième tour, ils remporteront la mise. Ce n'est pas vrai ! Ils seront obligés ou de faire passer Marine Le Pen ou de soutenir Xavier Bertrand".

"C'est aussi une faute de François Hollande". Interrogé sur le rôle du chef de l'Etat dans cette décision, lui qui a parfois manqué de clarté avec les écologistes depuis le début de son quinquennat, Dany Cohn-Bendit estime que "c'est aussi une faute de François Hollande. Il veut les écologistes, mais il ne leur donne rien… Il veut les écologistes, mais sans leur politique… On n'y comprend rien !"

"Martine Aubry n'a pas pris ses responsabilités." Mais "Dany le rouge" voit un autre responsable dans cette décision : "c'est une erreur de Martine Aubry ! Tout le monde sait que si elle avait été candidate dans le Nord-Pas-de-Calais, les écologistes, tous ensembles, seraient derrière elle. C'est la seule à gauche qui est capable de battre et Xavier Bertrand et Marine Le Pen. C'est une erreur à un moment important car si Le Pen gagne le Nord-Pas-de-Calais, ce serait un tremplin extraordinaire pour la présidentielle. Martine Aubry n'a pas pris ses responsabilités", conclut-il.