Annulations de festivités en France : "Nous sommes en guerre"

  • A
  • A
Annulations de festivités en France : "Nous sommes en guerre"
Le ministre de la Défense a notamment rendu hommage aux militaires mobilisés pour l'opération Sentinelle.@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Jean-Yves le Drian a invoqué mardi le respect des normes de sécurité dans une "situation de guerre", pour justifier l'annulation, à travers la France, de différents événements festifs.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a justifié mardi les annulations de festivités annoncées ici ou là en France, en les expliquant par les contraintes liées à la "situation de guerre" face au terrorisme. 

Une situation de de guerre. "Nous sommes en situation de guerre. Donc, par moment, il faut interdire des manifestations si les normes de sécurité ne sont pas respectées", a expliqué Jean-Yves Le Drian lors d'une visite à Lyon, au cours de laquelle il a rencontré des militaires participant à l'opération Sentinelle. "Il faut que chacun comprenne qu'on est dans cette situation et que ça entraîne parfois des contraintes", a ajouté le ministre.

L'opération Sentinelle. Lors de sa visite au quartier général Frère, en plein cœur de la ville, il a rendu hommage aux militaires mobilisés pour l'opération Sentinelle de prévention du terrorisme sur les points dits sensibles, notamment aux réservistes, dont le gouvernement veut augmenter le nombre. Jean-Yves Le Drian a annoncé à cette occasion que les militaires contraints de décaler ou d'annuler leurs vacances bénéficieront d'une compensation financière. Précisant ensuite de récentes déclarations du président de la République François Hollande à Vincennes, il a également indiqué que la prime versée aux militaires de l'opération Sentinelle serait doublée.