Anne Hidalgo sur Denis Baupin : "À chaque fois qu'il y a harcèlement, il faut condamner"

  • A
  • A
Partagez sur :

Sur Europe 1, mardi, Anne Hidalgo s'est prononcée pour une action plus rapide et plus ferme de la justice en matière de harcèlement, au lendemain du classement sans suite de l'affaire Baupin.

INTERVIEW

L'enquête sur les agressions sexuelles dont était accusé le député EELV de Paris Denis Baupin a été classée sans suite, lundi. Mardi, sur Europe 1, la maire de Paris a d'abord estimé qu'il s'agissait d'une "affaire sérieuse" mais, en même temps, "qu'il y [avait] une prescription". C'est précisément la raison pour laquelle l'enquête a été classée sans suite.

"Réagir plus vite et plus tôt". "Je ne me prononcerai pas à la place de la justice mais oui, à chaque fois qu'il y a harcèlement, il faut réagir plus vite et plus tôt. Et aussi condamner", a jugé la socialiste, qui avait marié Denis Baupin et l'écologiste Emmanuel Cosse en 2015 à Paris. Par un communiqué publié lundi, Denis Baupin a par ailleurs fait savoir qu'il était "satisfait de la décision du Parquet" mais qu'il regrettait la prescription, "une entrave au rétablissement de la vérité".