Refusé par le Vatican, l'ambassadeur Laurent Stefanini nommé à l'Unesco

  • A
  • A
Refusé par le Vatican, l'ambassadeur Laurent Stefanini nommé à l'Unesco
François Hollande et Laurent Stefanini, chef de protocole de l'Elysée @ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

La France a finalement nommé Laurent Stefanini, dont le Vatican n'a pas voulu en raison de son homosexualité, au poste d'ambassadeur auprès de l'Unesco.

La France a finalement nommé Laurent Stefanini, l'ambassadeur dont le Vatican n'a pas voulu en raison de son homosexualité, au poste d'ambassadeur auprès de l'Unesco (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture), dont le siège est à Paris. La nomination en Conseil des ministres met fin à plus d'un an de conflit feutré entre Paris et le Vatican à propos de ce diplomate chevronné, catholique pratiquant et qui ne cache pas son homosexualité. 

Un silence équivalant à un désaveu. Laurent Stefanini, 56 ans, connaît bien le Vatican pour avoir déjà travaillé en tant que ministre conseiller à l'ambassade de France près le Saint-Siège entre 2001 et 2005. Nommé début janvier 2015 par le président François Hollande, l'actuel chef du protocole de l'Elysée avait depuis lors attendu en vain son accréditation par le Saint-Siège, un silence équivalant à un désaveu. En avril 2015, le porte-parole du gouvernement français, Stéphane Le Foll, avait indiqué que le choix de Laurent Stefanini restait "la proposition de la France".

Plusieurs médias avaient avancé que l'origine du blocage venait du pape François, qui voulait faire payer au gouvernement français la loi sur le mariage homosexuel, votée en 2013. Le communiqué du Conseil des ministres ne précise pas quel nouvel ambassadeur la France a décidé de présenter à l'agrément du Saint-Siège.