Allocations : "On n’en fera jamais assez pour réaffirmer le lien national"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le député LR Edouard Courtial veut conditionner le versement de prestations sociales à la signature d'un "engagement républicain".

INTERVIEW

Le député Les Républicains (LR) Edouard Courtial veut obliger les citoyens recevant des allocations ou des subventions à signer une charte d'"engagement républicain". "C'est très simple comme démarche", explique-t-il lundi dans Europe Midi. "Il s'agit juste de réaffirmer le lien d’appartenance à la nation. On déclare soutenir les valeurs de liberté, de fraternité et d’égalité de la République française." L'élu s'apprête à déposer une proposition de loi en ce sens à l'Assemblée nationale. 

"Ça distille un esprit". "Tous ceux qui demandent ou bénéficient d'une prestation sociale" sont concernés par son projet. Les présidents seront ainsi invités à signer ce document au nom de leur association. Edouard Courtial qui, en tant que président du conseil départemental de l'Oise, distribue directement de l'argent public, veut mettre en place cette mesure "dans les prochains jours" dans son département. Il se dit "très attaché" à ce projet, dans une période post-attentats où les questions de l'appartenance et de l'approbation des "valeurs républicaines" sont en débat. "Je pense qu’en ces temps où la nation a la carrosserie un peu cabossée, on n’en fera jamais assez pour réaffirmer le lien national", se défend-il. "Quelqu’un a dit 'La République affirme le droit et impose le devoir'. C’était Victor Hugo en 1884."

Edouard Courtial a déjà mis en place le même type de contrepartie dans l'Oise, en conditionnant une aide au permis de conduire distribuée aux jeunes au don, par ces derniers, de 70 heures à la collectivité. De manière générale, il estime que ce type d'initiative "distille un esprit et participe de la solidarité nationale".