Alain Juppé n'entend pas "nier la réalité" sur le rôle de l'homme dans le réchauffement climatique

  • A
  • A
Alain Juppé n'entend pas "nier la réalité" sur le rôle de l'homme dans le réchauffement climatique
Alain Juppé ne partage pas l'avis de Nicolas Sarkozy sur les origines du réchauffement climatique@ ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :

Après Barbara Pompili, c'est au tour d'Alain Juppé de s'exprimer sur le nouveau discours de Nicolas Sarkozy sur le réchauffement climatique.

Alain Juppé a estimé jeudi que "nier" le rôle de l'activité humaine dans le réchauffement climatique revenait à "nier la réalité", en réponse à une déclaration de Nicolas Sarkozy selon qui "l'homme n'est pas le seul responsable".

Un nouveau discours sur le réchauffement climatique. Mercredi, devant l'Institut de l'entreprise, le candidat à l'élection présidentielle a déclaré : "on parle beaucoup de dérèglement climatique, c'est très intéressant mais ça fait 4,5 milliards d'années que le climat change. L'homme n'est pas le seul responsable de ce changement". "Je suis convaincu que l'activité humaine (...) porte une lourde part de responsabilité dans la production de gaz à effet de serre, et donc dans le réchauffement climatique.

Un avis scientifique. "Le nier, c'est nier une réalité", a réagi Alain Juppé face à la presse lors d'une visite au Salon international de l'élevage à Rennes (Space). "C'est d'ailleurs le consensus des scientifiques, pas l'avis d'Alain Juppé. Aujourd'hui tout le monde partage cette idée, le Giec a fait un énorme travail", a également déclaré Juppé, éphémère ministre de l'Ecologie de Nicolas Sarkozy en 2007.

"Il donc faut progresser de manière intelligente. Nos paysans ont fait beaucoup de progrès déjà pour changer leurs méthodes culturales, pour diminuer l'utilisation de phytosanitaire. Il y a encore des progrès à faire et il faut les faire de manière progressive, réaliste, mais il faut continuer d'aller dans cette direction", a poursuivi le maire de Bordeaux.