Air Algérie : "se donner du temps pour y voir plus clair"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Stéphane Le Foll a répété que "toutes les hypothèses sont envisagées" dans le crash de l'avion d'Air Algérie.

Stéphane Le Foll, le porte-parole du gouvernement, a répété que "toutes les hypothèses sont envisagées" dans le crash de l'avion d'Air Algérie. Le vol Ouagadougou-Alger a disparu des écrans radar jeudi et son épave a été repérée à une centaine de kilomètres de Gao.

>> LIRE AUSSI - L'épave de l'avion d'Air Algérie localisée au Mali

"Tout est mis en œuvre aussi vite et rapidement que possible". Le ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt a également confirmé que des militaires se sont rendus sur place pour d'abord sécuriser la zone et ensuite permettre l'arrivée des enquêteurs. "L'épave a été localisée, repérée, des hélicoptères ont été dépêchés dans la nuit, et des troupes au sol vont arriver pour délimiter, puis sécuriser l'ensemble de la zone. Tout est mis en œuvre aussi vite et rapidement que possible. Ensuite, l'enquête sur place pourra commencer, puisque c'est ça qui va être l'objet de toutes les attentions, notamment avec la recherche des boîtes noires", a commenté, prudent, Stéphane Le Foll.

Ecoutez l'interview intégrale de Stéphane Le Foll :



Stéphane Le Foll : "Les hypothèses sont...par Europe1fr

"Se donner du temps pour y voir plus clair". Concernant l'enquête, le porte-parole a répété que "toutes les hypothèses étaient envisagées". "Toutes les hypothèses sont ouvertes, notamment la piste de l'accident. Parait-il qu'il y a eu un message des pilotes, qui ont été contraints de changer de trajectoire en raison d'un orage. Mais à l'heure où l'on parle, on ne peut pas faire un choix sur les hypothèses. Il faut donc se donner du temps pour y voir plus clair", estime le ministre.

>> LIRE AUSSI - Avion d’Air Algérie : les différentes hypothèses