Affaire Ferrand : les Mutuelles de Bretagne auraient été perquisitionnées dès jeudi

  • A
  • A
Affaire Ferrand : les Mutuelles de Bretagne auraient été perquisitionnées dès jeudi
Le siège social des Mutuelles de Bretagne aurait été longuement perquisitionné @ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

De nombreux documents relatifs à la transaction immobilière concernant un local appartenant à la compagne de Richard Ferrand auraient été saisis au siège social des Mutuelles de Bretagne.

À la suite des révélations du Canard enchaîné sur une transaction immobilière de Richard Ferrand, actuel ministre de la Cohésion des territoires, lorsqu'il était à la tête des Mutuelles de Bretagne (1998-2012), le parquet de Brest a finalement ouvert une enquête préliminaire jeudi dernier. Les enquêteurs ont perquisitionné le siège social de l'entreprise le jour-même, selon les informations du quotidien régional Le Télégramme.

Saisie de nombreux documents. Entre 15 heures et 19 heures, les enquêteurs de la police judiciaire auraient saisi de nombreux documents, selon Le Télégramme, concernant les conditions d'acquisition d'un local appartenant à la compagne de Richard Ferrand, à Brest en 2011. Il s'agit, pour le parquet de Brest, d'établir si l'opération immobilière a été préjudiciable ou non aux Mutuelles de Bretagne. 

Une opération dans les règles. Interrogés par le quotidien, la direction des Mutuelles et la notaire qui a piloté l'opération immobilière ont affirmé que Richard Ferrand avait bien informé le conseil d'administration que le local appartenait à sa compagne, que les règles ont été respectées et que cet immeuble était bel et bien la meilleure des trois offres soumises au conseil d'administration des Mutuelle.

La police judiciaire devrait entendre ces deux acteurs du dossier cette semaine, toujours selon les informations du Télégramme. L'enquête ne devrait pas être close avant le deuxième tour des élections législatives du 18 juin prochain.