Abroger le mariage gay, est-ce possible ?

  • A
  • A
Abroger le mariage gay, est-ce possible ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

Mariton prétend que la Californie avait légiféré en faveur du mariage gay avant de revenir dessus.

Le contexte. Même promulguée, la loi sur le mariage pour tous continue de susciter le débat au sein de l'UMP. Entre les partisans d'une réécriture du texte, ceux qui souhaitent son abrogation et ceux qui sont contre tout retour en arrière, le parti est divisé sur la stratégie à adopter, en cas de retour au pouvoir en 2017.

La déclaration. Partisan d'une abrogation pure et simple de la loi Taubira, Hervé Mariton balaie d'un revers de main ceux qui jugent irréaliste de revenir sur le texte, en se référant à l'exemple californien. "L'Etat de Californie avait légiféré pour le mariage homosexuel dans un premier temps puis ensuite est revenu sur ce texte", a affirmé le député UMP de la Drôme sur LCI.

Pas une loi mais une décision de justice. Contrairement à ce qu'affirme Hervé Mariton, l'Etat de Californie n'a jamais "légiféré" sur le mariage gay. Retour en arrière. Le 15 mai 2008, la Cour suprême californienne statuait sur l'interdiction du mariage entre couples de même sexe et concluait au caractère inconstitutionnel de cette prohibition qui déniait un droit civique fondamental aux gays et lesbiennes désireux de s'unir. Peu de temps après, les opposants au mariage gay collectaient 700.000 signatures pour organiser un référendum sur la question. Cinq mois plus tard, le 4 novembre 2008, 52% des Californiens se prononçaient contre le mariage gay via un référendum.

>>> Le chroniqueur Laurent Guimier a refait le film :

Ce qu'il faut retenir de l'exemple californien. La justice américaine va à nouveau se prononcer dans quelques jours sur la validité de ce référendum californien. En attendant, ce qui s'est passé outre-Atlantique pourrait faire réfléchir les responsables de l'UMP favorables à une abrogation pure et simple de la loi Taubira. En Californie, entre le 15 mai et le 4 novembre 2008, c'est-à-dire le moment où la justice a autorisé les mariages homosexuels et ce fameux référendum, 18.000 couples de même sexe se sont mariés. Or, malgré le référendum, la Cour suprême de Californie a maintenu la validité de ces mariages homosexuels. Conséquence ? "En Californie, on a aujourd'hui sur le même palier des homosexuels qui ont eu le droit de se marier et leurs voisins qui n’ont plus le droit de se marier", explique le chroniqueur Laurent Guimier. Avec le risque de créer des inégalités juridiques entre citoyens.