Abderahmane Dahmane assume son "étoile verte"

  • A
  • A
Abderahmane Dahmane assume son "étoile verte"
@ EUROPE 1
Partagez sur :

L'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy dénonce à sa façon la stigmatisation des musulmans.

Abderahmane Dahmane assume son rôle de provocateur. Cet ancien conseiller du chef de l’Etat chargé de la diversité ne démord pas face à l’UMP et au débat sur la laïcité qu’il voit comme une "marque de la haine contre la communauté musulmane". "Je demande que ce débat n’ait pas lieu car il stigmatise et met une communauté face aux autres comme bouc-émissaire", a-t-il ajouté lundi soir sur Europe 1.

"Je demande que ce débat n’ait pas lieu car il stigmatise" :

Un peu plus tôt dans la journée, l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, devenu porte-parole de Banlieues Respect, qui se présente comme un collectif d'associations mais dont l’influence semble limitée, avait a appelé les musulmans à porter une "étoile verte". Ce signe distinctif leur permettrait de protester contre le débat sur la laïcité.

Copé, "le meilleur protecteur des musulmans"

"Il est inimaginable que Jean-François Copé lance ce débat vu ses origines : il est de mère de juive et d’un père arrivé en France en 1926 parce qu’il était victime de l’antisémitisme. Donc pour moi, Jean-François Copé est un frère car il est victime de l’antisémitisme. Et il devrait être, selon moi, le meilleur protecteur des musulmans de France", a lancé, toujours provocateur, l’ancien conseiller, limogé le 11 mars dernier pour avoir sévèrement critiqué la veille ce débat sur la laïcité et l'islam.

Richard Prasquier, président du conseil représentatif des institutions juives de France, a rétorqué que la proposition de Abderahmane Dahmane de porter une étoile verte était "une insulte grave aux autorités de notre pays. C’est d’un tel niveau d’absurdité que cela ne mérite pas plus qu’un haussement d’épaules", a-t-il commenté sur Europe 1.