Déchéance de nationalité : l'abandonner serait une "faute très lourde", prévient Ciotti

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le député Les Républicains Eric Ciotti a déclaré, mardi soir, que l'abandon de la déchéance de nationalité serait "une faute très lourde".

INTERVIEW

Eric Ciotti a déclaré mardi dans Europe Soir que, s'il était confirmé, le rétropédalage de l'exécutif sur la déchéance de nationalité serait "une faute très lourde". Le député Les Républicains des Alpes-Maritimes a dénoncé le "caractère irréel de la situation", en réaction à l'annonce de Christiane Taubira depuis une radio algérienne de l'abandon de cette mesure dans le projet constitutionnel. "Cela donne l'impression d'un amateurisme extrêmement nuisible pour notre pays", a vivement critiqué Eric Ciotti.

"François Hollande a menti". Le député LR a expliqué ne pas comprendre la position du Président. "Cela voudrait dire que François Hollande a menti devant le Congrès, la plus haute instance de la République", a-t-il dénoncé. "Cela pose un vrai problème de crédibilité de la parole présidentielle".

Si la mesure était bel et bien abandonnée, Eric Ciotti a déclaré ne plus vouloir voter la réforme constitutionnelle. "Cette réforme n'a plus aucune utilité, aucun intérêt".