A Tulle, Hollande appelle à ne pas céder à la peur

  • A
  • A
A Tulle, Hollande appelle à ne pas céder à la peur
@ JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

 Pour François Hollande, "un pays comme le notre ne peut pas céder aux tentations de la peur de l'invasion, la peur du déclin, la peur de l'autre". 

Il en a été le maire, le président du conseil général et le député : François Hollande s'est rendu dans son ancien fief de Tulle pour ses traditionnels vœux aux territoires. Il y appelé le pays à ne pas céder à un mal qui le ronge : la peur.

"Faire bloc contre le terrorisme". Le président de la République a appelé à une France faisant bloc contre le terrorisme, et contre le racisme et l'antisémitisme. "Ce que nous devons conjurer, ça s'appelle la peur", a-t-il résumé. Pour François Hollande, "un pays comme le notre ne peut pas céder aux tentations de la peur de l'invasion, la peur du déclin, la peur de l'autre". Ces mots rappellent ceux prononcés un an auparavant, dans la même salle, après les attentats de janvier 2015.

Raviver un "esprit de résistance". Samedi, François Hollande a évoqué "l'esprit de résistance" des terres de Corrèze, connues pour leur mobilisation pendant la deuxième guerre mondiale.  Après son discours, le président est resté dans la salle plus d'une heure et demi pour saluer et embrasser presque une à une les personnes venues l'écouter. Un bain de foule sous forme de parenthèse pour un chef de l'Etat en difficulté, à un an et demi de la présidentielle.